Les bienfaits de l’épaule en dedans

L’épaule en dedans est un mouvement de dressage dit « de deux pistes » : les antérieurs suivent une piste intérieure à celle des postérieurs, cheval incurvé dans le sens opposé au mouvement. Mais concrètement, quel est le but de cet exercice et quels muscles mobilise-t-on lorsqu’il est bien réalisé ?

 

Favoriser l’engagement du postérieur intérieur sous le centre de gravité

C’est l’essence même de l’épaule en dedans, et c’est ce que vous devez chercher avant tout. C’est un véritable exercice de fitness pour votre compagnon, qui va pouvoir entraîner successivement chacun de ses postérieurs à supporter une plus grande partie du poids du corps, et ainsi alléger ses épaules. Il importe peu que votre cheval se déplace sur 3 ou 4 pistes, ou même simplement en épaule en avant. Vous devez sentir à quel moment l’exercice est optimal pour votre cheval, en fonction de son niveau de souplesse et de sa musculature à un instant T.

 

Si l’angle est trop important, ou l’incurvation insuffisante, les postérieurs se déplacent latéralement, et ne viennent pas s’engager sous la masse.

 

Si le pli de l’encolure est exagéré, vous surchargez l’épaule extérieure et perturbez donc l’équilibre du mouvement. Si vous travaillez à l’épaule, soyez particulièrement vigilant : lorsque l’on est positionné à côté de son cheval, le point de vue est souvent trompeur et on a vite tendance a demander un pli excessif. N’hésitez pas à vous faire aider ou à vous filmer au début.

 

 

 

Mobiliser les muscles qui soutiennent le tronc

Comme vous le savez sans doute déjà, le cheval n’a pas de clavicule. Ses membres antérieurs sont donc attachés au thorax exclusivement grâce à des tissus mous. En montant à cheval, nous faisons peser une charge supplémentaire sur ces tissus, et certaines disciplines, telles que le saut d’obstacle, les sollicitent de façon accrue. Pour garder un cheval en bonne santé, il est donc nécessaire de muscler et d’assouplir les masses musculaires qui attachent et soutiennent le tronc entre les antérieurs.

L’épaule en dedans, grâce à des phases d’adduction et d’abduction des membres antérieurs, provoque la contraction et l’étirement de ces muscles. C’est aussi grâce à cela qu’elle nous aide à libérer le mouvement des épaules et à améliorer l’équilibre de notre cheval.

 

Étirer l’arrière-main et la ligne du dessus

L’épaule en dedans requiert une flexion latérale de la colonne vertébrale supérieure à celle d’une simple incurvation. Tous les muscles de la chaine dorsale du côté convexe seront particulièrement étirés. Côté concave, l’engagement du postérieur intérieur sollicite la sangle abdominale.

Au niveau de l’arrière-main, l’intérêt majeur réside dans le fait d’étirer les muscles de la propulsion et de la flexion de la hanche, fréquemment sujets à des tensions (suite à des blocages au niveau lombaire ou sacro-iliaque, par exemple).

 

L’épaule en dedans est un exercice de gymnastique à part entière. Par conséquent, il est important d’augmenter sa difficulté et sa durée progressivement. Alternez donc souvent avec d’autres exercices, et changez de côté régulièrement.

 

Principaux muscles de l’avant-main mobilisés lors d’une épaule en dedans

Muscle Fonction(s) principale(s)
trapèze – élève l’épaule

– abducteur

– attache l’épaule au squelette

Rhomboïde – mobilise l’épaule vers le haut et vers l’avant

– soutient et élève l’encolure (rattaché à la corde du ligament nuchal)

-attache l’épaule au squelette

Deltoïde et infra-spinatus – flexion et extension de l’épaule
Latissimus dorsi – assiste la flexion de l’épaule

– rétracte l’antérieur

– propulse le corps vers l’avant (membre à l’appui)

– attache l’épaule au squelette

Pectoral ascendant – rétracte l’antérieur

– adducteur

– soutient le thorax entre les épaules

Pectoral descendant et pectoral transverse – adduction

– rétractent l’antérieur

– muscles de rattachement de l’antérieur au tronc (sternum)

Brachiocéphalique – protraction de l’antérieur et extension de l’épaule

– flexion latérale de l’encolure

Omotransversaire – élève l’omoplate et assiste la protraction de l’antérieur

– flexion latérale de l’encolure

 

 

principaux muscles de l’arrière-main mobilisés lors d’une épaule en dedans

Tenseur du fascia lata – flexion de la hanche

– protraction du membre postérieur

– extension du grasset

Fessier moyen – extension de la hanche

– abduction

Fessier profond – assiste l’abduction
Fessier accessoire – flexion de la hanche

– protraction du postérieur

– abduction

Muscles de la région inguinale (muscles adducteurs, gracile, pectiné) – adduction de la cuisse
Ilio-psoas – flexion lombaire

– flexion de la hanche

– protraction du membre postérieur

Biceps fémoral – extension de la hanche

– extension du grasset

– abduction

Semi-membraneux – extension de la hanche et du grasset (membre à l’appui)

– rétracte le membre postérieur

– adduction

 

 

 

2 thoughts on “Les bienfaits de l’épaule en dedans

  1. Très bon article mais….”Il importe peu que le cheval se déplace sur trois ou quatre pistes” et en contradiction, à mon avis, avec ce qui est écrit plus loin. Pour que le postérieur intérieur s’engage en direction de l’épaule extérieure et du centre de gravité 3 pistes convient mieux.

    1. Bonjour,

      Je suis d’accord avec vous, je voulais surtout insister sur le fait que l’essence de l’exercice (l’engagement du postérieur intérieur sous le centre de gravité) est plus importante que le respect strict du nombre de pistes. J’aurais pu mieux formuler. Merci beaucoup pour votre retour.
      Chloé

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *