Mon cheval est-il gaucher ou droitier ?

 « Mon cheval est plus difficile à incurver à droite qu’à gauche »
« Il tombe toujours à l’intérieur du cercle à main droite »
« Il se réceptionne presque toujours sur le pied droit »
Vous vous êtes certainement déjà fait ce genre de remarque en travaillant votre cheval, et c’est normal ! Comme nous, les chevaux sont tous asymétriques, à des degrés plus ou moins marqués. Atténuer cette tendance naturelle permet d’améliorer les performances de votre cheval et d’augmenter sa longévité, il est donc important d’apprendre à les reconnaître et à adapter les exercices proposés en conséquence. Plutôt que d’utiliser les termes « gaucher » et « droitier », plus adaptés aux êtres humains qu’aux équidés, voici trois questions à se poser pour mieux comprendre l’asymétrie de son cheval.
 

➤ Quelle est son inflexion naturelle ?

C’est généralement le plus facile à déterminer. On cherche à savoir de quel côté le cheval s’incurve le plus aisément. Par exemple, si votre cheval se fléchit plus naturellement vers la droite : ses muscles côté gauche ont plus de facilité à s’étirer (le côté gauche est dit « long ») ses muscles côté droit ont plus de facilité à se contracter de façon concentrique (le côté droit est dit « court »)

➤ Sur quel antérieur préfère-t-il s’appuyer ?

La tendance à surcharger une épaule plutôt que l’autre est flagrante chez certains chevaux, mais peut être beaucoup plus subtile chez d’autres. Les postures de votre cheval lorsqu’il broute, son comportement sur le cercle ou le pied sur lequel votre cheval prend le galop plus aisément peuvent vous donner de bons indices.

➤ Quel postérieur est porteur ?

Les chevaux ont un postérieur plus apte que l’autre à s’engager sous la masse et à supporter le poids du corps. Ce postérieur « fort » viendra plus facilement se poser loin sous le cheval, en se rapprochant de sa ligne médiane, sous son centre de gravité. Le postérieur « faible » aura tendance à se poser plus loin du centre de gravité, parfois en s’éloignant de la ligne médiane. Observez votre cheval de dos, la musculature de son arrière-main et la façon dont il utilise ses postérieurs. En selle, fiez-vous à vos ressentis en ligne droite et sur le cercle.
 
🚩Regardez attentivement votre cheval au quotidien pour repérer ses postures récurrentes
🚩En selle, apprenez à « observer » les mouvements du cheval avec vos rênes et votre assiette
🚩Utilisez le travail sur le cercle et les exercices de deux pistes pour tendre progressivement vers la rectitude
🚩Les schémas corporels peuvent changer avec le travail ou suite à une blessure, restez attentifs
 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *